Quel est l’avenir de la Finance ?

La blockchain et les crypto-monnaies pourraient transformer le système financier. Dans le monde d’aujourd’hui, la réalisation de transactions est devenue un processus relativement simple, en particulier depuis l’arrivée des services bancaires en ligne.

Cependant, le système n’est pas parfait car il implique de nombreux intermédiaires tels que les banques, les sociétés de cartes de crédit et le réseau Swift.

Comme de nombreuses parties sont impliquées, cela peut entraîner des coûts administratifs et de transaction plus élevés, qui sont généralement répercutés sur le payeur et le bénéficiaire.

Même des géants de la technologie tels qu’IBM, Microsoft, Google et Facebook ont ​​commencé à expérimenter la technologie de la blockchain.

Selon Forbes, les 10 plus grandes entreprises publiques figurant sur la liste Forbes Global 2000 explorent la blockchain et au moins 50 des plus grands noms ont fait leur marque.

Bien que la technologie de la blockchain en soit encore à ses balbutiements, elle est largement utilisée dans le monde entier, car elle est l’épine dorsale des cryptomonnaies telles que Bitcoin et Ether (basée sur la blockchain Ethereum).

Au Zimbabwe et au Venezuela, par exemple, les crypto-monnaies ont gagné en popularité en tant que solutions de remplacement aux monnaies des pays qui ont été gravement touchées par l’hyperinflation.

Et les Palestiniens de la bande de Gaza se sont également tournés vers la cryptomonnaie car ils n’ont pas accès à PayPal.

La cryptomonnaie facilite les échanges transfrontaliers, leur permettant de renouer avec l’économie mondiale.

finance avisEn outre, de nouveaux protocoles de chaîne de blocs et Dapps – ou applications décentralisées – sont apparus dans l’espoir d’introduire un système plus transparent pour le secteur hypothécaire.

Comme il n’a pas besoin d’intermédiaires, les acheteurs de maison peuvent également espérer réduire leurs frais.

Par exemple, Fusion est une blockchain qui intègre des contrats intelligents afin que les vendeurs, les acheteurs et les courtiers puissent interagir de manière «sans confiance».

Le prêteur a la tranquillité d’esprit en sachant que si l’emprunteur ne peut pas rembourser le prêt, l’institut financier se verra immédiatement accorder la garde de la propriété via les accords juridiques auto-exécutoires du contrat intelligent.

Au-delà de cela, le protocole Fusion permettra également aux propriétaires de «marquer» leur maison, en leur donnant la pleine propriété de leur propriété sur un registre distribué sécurisé et sans falsification.