Crypto : L’Ether est-elle victime de son succés ?

Pour toute l’attention accordée à bitcoin, c’est son éther rival qui fait la une des journaux, avec la popularité de sa technologie de blockchain Ethereum qui suscite des inquiétudes qui ont poussé les investisseurs à fuir.

Les devises virtuelles ont connu des difficultés ce mois-ci après le retrait du géant américain de la banque d’investissement Goldman Sachs, qui envisageait d’ouvrir un pupitre de négociation pour le bitcoin, un sentiment préjudiciable pour l’ensemble du secteur. Ether a perdu 20% de sa valeur, en se fondant sur les commentaires de Vitalik Buterin, cofondateur d’Ethereum, qui alimente la crypto-monnaie.

Plus tôt ce mois-ci, le programmeur russo-canadien âgé de 24 ans a déclaré à Bloomberg que «l’espace de la blockchain (Ethereum) atteint le point où il ya un plafond en vue». Une blockchain est essentiellement un registre pour les transactions d’enregistrement, qui est à la fois ouvert à tous ceux qui l’utilisent, mais extrêmement sécurisé, et qui a permis l’essor du trading de crypto-monnaie.

ether avisUn multimillionnaire grâce à Ethereum, Buterin a déjà parlé de la «scalabilité», probablement le défi numéro un du secteur.

Embouteillage blockchain

Contrairement à la chaîne de blocs de bitcoin, qui effectue des transactions n’impliquant que la crypto-monnaie, Ethereum peut héberger différents jetons virtuels et permettre également certaines applications numériques et les contrats dits intelligents.

De tels programmes peuvent, par exemple, déclencher automatiquement des paiements sans recourir à un tiers lorsque des conditions prédéfinies sont remplies, telles que gagner un pari sportif.

Ethereum abrite également les deux tiers des offres de pièces initiales (ICO), essentiellement un outil de collecte de fonds pour les sociétés qui émettent des jetons contre les cryptomonnaies, tout comme l’émission d’actions sur un marché boursier. Une explosion du nombre d’ICO en 2017, deux ans après le lancement de l’ether, a fait grimper le prix de la cryptomonnaie de 160 fois en 12 mois. L’engouement entourant les ICO a également provoqué une congestion du réseau Ethereum, contribuant à l’effondrement des prix de l’Etheron en janvier.

« Plus on en demande, plus il y a de chances que vous encombriez le réseau », a déclaré Jerome de Tychey, président d’Asseth, une association qui promeut l’utilisation d’Ethereum. Un Ethereum engorgé se traduit par des frais plus élevés pour les clients souhaitant que leurs transactions soient priorisées – et les frais moyens ont atteint un record de 5,50 dollars en juillet, selon bitinfocharts.com. Généralement, les frais fluctuent autour de quelques centimes. Selon De Tychey, des retards dans la révision planifiée de l’extensibilité d’Ethereum ont probablement découragé certains investisseurs d’utiliser la blockchain.

ether choixNaeem Aslam, analyste chez les traders Think Markets, a déclaré que Buterin « ne fait pas le travail qu’il est censé faire », c’est-à-dire « faire confiance à la technologie et leur fournir ce dont ils ont besoin ».

Monnaie virtuelle, véritable plongeon

La chute de la valeur de l’éther a en effet été spectaculaire. Depuis le début du mois d’août, il a perdu plus de la moitié de sa valeur. En mai, la baisse était de 75%, la valeur totale de la monnaie virtuelle passant de 82,5 milliards de dollars à environ 23 milliards de dollars. Pourtant, la chute énorme n’a fait que revenir à la valeur d’il y a un peu plus d’un an, à environ 220 dollars pour un jeton.

Un autre facteur qui a pesé sur le prix de l’éther a été le succès des OIC. Les entreprises qui ont mobilisé des fonds en éther avec des ICO doivent maintenant leur vendre pour couvrir les frais d’exploitation en monnaie fiduciaire. Selon les analystes du secteur, les sociétés qui ont levé des fonds avant la flambée des prix à la fin de l’année dernière ont vendu environ 20% de leurs avoirs en éther depuis avril, ce qui pèse sur son prix.